Les infos | Actualité des sites

11 décembre 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les salaries nîmois d’Axa inquiets quant au devenir de leur site

JPEG - 14.3 ko
JPEG - 14.5 ko

Les salariés du site de Nîmes réunis à l’initiative de leurs organisations syndicales CGT et FO, le 18 Novembre 2014, font part de leurs inquiétudes quant au devenir de leur site.

Les transferts d’activité vers d’autres sites d’Axa France, le non remplacement des départs, conduisent non seulement à une dégradation de leurs conditions de travail, mais font également craindre le pire sur le devenir du site nîmois qui emploie plus d’une centaine de salariés.

Les orientations stratégiques d’Axa France à l’horizon 2015 ne sont pas de nature à les rassurer : Augmentation des délocalisations, développement de la sous-traitance, poursuite de la réduction des effectifs et digitalisation risquent d’aboutir à une fermeture prochaine du site, à l’instar du site montalbanais, en 2011.

Les salariés nîmois n’acceptent pas cette perspective, d’autant que les bénéfices réalisés par Axa sont colossaux, permettant notamment au Groupe d’être « le plus important payeur de dividendes en France », au deuxième trimestre 2014. Source : L’argus de l’assurance.com, 20 Août 2014.

Ils estiment qu’Axa, qui se dit « entreprise socialement responsable », a pleinement les moyens de mener une politique de l’emploi respectueuse des conditions de vie et de travail de ses collaborateurs.

A l’issue de leur Assemblée Générale, les salariés ont décidé de se constituer en Comité de Vigilance et de Défense du site nîmois pour le maintien de leur activité et de l’emploi sur leur site, le remplacement de tous les départs et l’arrêt des délocalisations, et de prendre toutes les initiatives permettant d’y parvenir.
Ils ont décidé de se réunir régulièrement et de s’adresser à leurs collègues des sites de Châteauroux et Dijon, sites également menacés, pour organiser la résistance commune.
Ils ont également décidé de demander au CHSCT de réaliser une expertise sur les risques psychosociaux afin d’évaluer les conséquences sur leur santé, de la dégradation de leurs conditions de travail.
Ils ont, à l’occasion des conventions organisées par Axa France le 20 novembre, interpellé le PDG Nicolas Moreau afin qu’il mette en conformité ses actes avec ses discours, sur la responsabilité sociale de l’entreprise, en s’engageant sur le maintien de leur site.

Enfin, ils ont mandaté leurs syndicats CGT et FO pour alerter les medias.

Nîmes,
le 19 novembre 2014