Accords Groupe (RSG) | GPEC Emploi Formation Mobilité

16 janvier 2014

le nouvel accord Groupe GPEC pour la période 2013 2015

La Cgt n’avait pas signé le dernier Accord RSG relatif à la GPEC, elle ne signera pas le présent projet en l’état pour les années 2013-2015.

La CGT a appelé les organisations syndicales présentent autour de la table à apprécier de manière lucide cet accord qui n’apporte aucune visibilité sur l’emploi à Axa en France, la réponse conjoncturelle apportée dans ce projet d’accord en termes de recrutement ne répond nullement aux enjeux de rajeunissement de la pyramide des âges, notamment, d’Axa France, ni à la charge de travail inlassablement supportée par les salariés.
Notre position se justifie par l’absence de données pertinentes que devait nous fournir la Direction

  1. Sur le nombre de sorties malgré nos incessantes demandes, nombre qui au regard des embauches prévisibles nous semble hors proportion : 1000 embauches pour près de 3500 départs : Soit 1 pour 3
  2. Un manque total de visibilité sur les mouvements de délocalisation des activités et leurs conséquences sur l’emploi en France dans les différentes entreprises du Groupe. Les projets de délocalisation se multiplient tant à Direct Assurances, qu’à l’Assistance ou Axa France, cependant, la Direction pendant les réunions de négociation nous a confirmé son incapacité à nous fournir une vision cohérente de l’évolution de l’emploi dans l’ensemble des entreprises pour les années à venir.
  3. Absence totale d’engagement sur la pérennité des sites en France
  4. La multiplication de création de micro entreprises de – de 50 salariés est un facteur de perte de droits sociaux comme le Comité d’Entreprise. que la Cgt ne peut ignorer et ce en lien avec la représentation syndicale

Nos estimations de départs de l’entreprise au cours des trois prochaines années seraient de l’ordre de 3000 à 3500 salariés , estimation qui ne prend en compte que les départs en retraite sans préjuger des démissions, licenciements et ruptures diverses et variées.

La Direction nous propose AU PLUS 1000 recrutements ; hormis le fait que ce nombre est très insuffisant, la signature de cet accord nous engagerait soit :

  • A accepter des conditions de travail inacceptables liées à une charge d’activité qui serait sur dimensionnée 1 remplacement pour 3.
  • A accepter de faire supporter cette charge de travail par les CDD et encore plus grave par les stagiaires
  • Soit à valider que les activités soient faites hors d’Axa en France, donc, vouées à la délocalisation.

La CGT rappelle à la Direction son hostilité, compte tenu de la situation économique actuelle à toute forme de délocalisation qui priverait les demandeurs d’emplois d’une activité professionnelle alors que la barre des 3 millions de chômeurs a été atteinte en France métropolitaine.

La CGT rappelle que l’activité notamment dans les Pays comme le Maroc ne vont pas dans le sens de l’évolution des droits des salariés, elle rappelle à la Direction les difficultés qu’ont à émerger les droits sociaux dans un pays où la liberté d’expression s’arrête aux portes des entreprises.

La Cgt demande à ce que l’ensemble des entités du groupe Axa, y compris la succursale au Maroc, la Sogarep etc... puisse accéder aux mêmes droits sociaux, notamment, un traitement salarial égal pour tous.

PDF - 367.6 ko
gpec rsg 2013 2015
PDF - 808.4 ko
avenant 19062013 RSG GPEC

gpec rsg 2013 2015 (PDF - 367.6 ko)

avenant 19062013 RSG GPEC (PDF - 808.4 ko)