Les infos | Actualités Sociales

12 avril 2016

Fédération CGT Banque Assurances ... PANAMA PAPERS

L’évasion fiscale, c’est pour le moins 25 000 milliards d’euros.

Soit 15 fois le Produit Intérieur Brut de la France : et avec la loi travail, ce sont les salariés qu’on veut encore ponctionner ?

Alors que ce scandale n’épargne, en France, ni la droite ni le PS, ni le FN, les gouvernements successifs nous disent qu’il faut faire des sacrifices et mènent leurs politiques de rigueur, privilégiant les intérêts particuliers des actionnaires, des capitalistes à ceux des travailleurs.

Qui sont les fraudeurs aidés par les banques : des millionnaires, dont la fortune a très souvent pour origine l’exploitation des travailleurs et de leur force de travail à la seule fin de plus-values dans l’entreprise.
Ceux-là mêmes qui ne cessent de parler de compétitivité, de coût du travail à coup de messages médiatiques.

La classe ouvrière est soumise à la double peine à la fois dans le travail, salaire, emploi, sécurité sociale….et en tant que citoyen par l’impôt pour la réduction de la dette et la régression des services publics en tant qu’usager !

Alors pourquoi la loi El-Khomri qui enjoint les salariés d’accepter de réduire leurs salaires, le taux de leurs heures supplémentaires, leurs justes indemnités prud’homales en cas de licenciement abusif… Pour alimenter les actionnaires et les paradis fiscaux ?

Téléchargez la communication de la Fédération CGT Banque Assurance
.

fspba panama papers (PDF - 367.7 ko)