Axa France | Tout Axa France

24 janvier 2017

Climat social ...

Négociations gelées chez Axa !!

Dernière séance de négociation concernant le Compte Epargne Temps (C.E.T)
Compte rendu de la CGT

Le 12 janvier 2017, la direction est arrivée en séance avec de nouvelles propositions… minimalistes ! :

  • Alimentation du C.E.T. limitée dans le temps à raison de 2 jours pour 2017 et 1 jour pour 2018… Puis fermeture définitive de l’alimentation du C.E.T ! Les jours épargnés jusqu’à présent dans le C.E.T. resteront toutefois acquis aux salariés. Les modalités d’utilisation du C.E.T, elles ne changeraient pas.
  • Confirmation de la proposition de la précédente réunion : utilisation possible des jours placés en C.E.T, pour rachat des trimestres Sécurité Sociale concernant la retraite, ou pour alimenter le PERCO dans la limite de 10 jours par an, avec un abondement de 5%.

La CGT n’était pas signataire du C.E.T., tant au niveau du Groupe, que sur le périmètre d’Axa France seule  : ce dispositif permet à la direction de « gommer » artificiellement la charge de travail trop importante dans les services, alors que celle-ci ne permet pas aux salariés de prendre leurs congés !

Les propositions de « monétisations » (rachat de trimestres ; complément au PERCO) du C.ET sont, quant à elles, un choix entre la peste et le choléra, imposé par la direction et les réformes successives du système de retraite, le gel des salaires ...

Pour la CGT, la priorité est de pouvoir poser ses congés ! Pour ce faire, la direction doit entendre ses revendications en matière d’embauches, ce qui reste le problème de fond. Si la direction persiste à nier la surcharge de travail, l’alimentation du CET doit pouvoir se poursuivre, de manière exceptionnelle, et selon la seule décision du salarié !

Négociations salariales Groupe Axa, 4e séance de négociations, le 16 Janvier 2017

Compte rendu de la CGT

A l’instar de ses propositions en matière de négociations sur le C.E.T, la direction « donne » dans le minimalisme :

  • Pour les employés et les cadres non-optants :
  • Augmentations générales : + 0,5 %
  • Augmentations individuelles : + 0,5%
  • Prime de Progrès d’Equipe (pour les classes 1 à 4) : 1 % revalorisation.
  • Pour les cadres de classe 7 et les cadres optants de classe 5 et 6 :
  • Augmentations générales : 0%
  • Augmentations individuelles : + 1%
  • Complément de Rémunération Variable (CRV) : 1% revalorisation

Les salariés ne demandent pas l’aumône !!!

Ils estiment Juste et Légitime d’être augmentés à hauteur des résultats du Groupe AXA, obtenus grâce à leur travail : En 2015, le résultat net du Groupe augmentait de 3%, atteignant 5,6 milliards d’euros…

En supplément de la colossale prime de départ octroyée à H. De Castries, lors de son départ en Septembre dernier, celui-ci percevra une « retraite dorée » d’ 1.056.000 euros annuels. Elle lui sera versée jusqu’à la fin de ses jour. Et ce malgré le « contexte économique difficile » justifiant, selon la direction, l’absence d’augmentations dignes de ce nom pour les salariés…

Téléchargez la communication complète de la CGT Axa

cet salaires 01 2017 (PDF - 390.9 ko)