Les infos | Autres sociétés AXA

3 mai 2017

Déclaration de la CGT Direct Assurance

Le « Dialogue Social » vu par AXA Services Maroc

AXA Services Maroc a une nouvelle fois licencié 6 camarades marocains élus du personnel qui venaient de créer un syndicat UMT (Union Marocaine du Travail, première et plus ancienne organisation syndicale marocaine) dans sa succursale située à Rabat.

En agissant de la sorte, AXA bafoue à nouveau le droit international et la liberté syndicale des salariés à s’organiser, car c’est la troisième fois que des salariés marocains qui tentent d’établir un syndicat chez AXA Maroc se voient licenciés du jour au lendemain !

Et ne croyez pas que ce soit le cas dans tous les centres d’appels au Maroc : un syndicat de l’UMT est par exemple présent dans les centres d’appels marocains de l’opérateur Free.

AXA se dit être une entreprise responsable et ouverte au dialogue social, mais elle empêche systématiquement des bureaux syndicaux de s’installer au sein de sa succursale et n’hésite pas comme elle vient encore de le faire pour la troisième fois à licencier des salariés délégués du personnel.

La Fédération CGT de la Banque et de l’Assurance a toujours défendu le maintien des activités d’assurances destinées à la clientèle française en interne et en France, tout en soutenant le développement d’activités et de produits destinés à la clientèle marocaine et gérés par des camarades marocains.

De ce fait, nous n’acceptons pas que des salariés étrangers du Groupe soient traités de la sorte !

S’agit-il de néo-colonialisme ?

Nous condamnons de telles méthodes et nous avons apporté tout notre soutien à la Fédération Nationale du personnel des Centres d’Appel et des Métiers de l’Offshoring (branche du Syndicat UMT), aux 6 camarades licenciés mais également à l’ensemble des salariés marocains qui subissent cette pression et cette menace permanente d’être licenciés s’ils osent s’organiser ou s’exprimer librement.

Plusieurs grèves ont d’ailleurs eu lieu à AXA Services Maroc la semaine dernière et cette semaine, et ces licenciements abusifs ont fait la Une du journal satirique marocain Le Canard Libéré (http://lecanardlibere.com/).

Membre de l’union syndicale Européenne UNI FINANCE, la CGT Banque-Assurance a sollicité une rencontre avec la Direction d’AXA Service Maroc, mais pour l’instant le courrier qui a été adressé à M. De Peretti est resté lettre morte.

La CGT continuera la mobilisation pour que la Direction d’AXA revienne sur ces licenciements et respecte enfin les salariés d’AXA Services Maroc, parce que les libertés syndicales doivent être respectées partout dans le Monde.