Les infos | Actualités Sociales

14 mars 2018

Le 15 mars, dans toute la France

Mobilisons-nous pour défendre les retraites.

Parce que cette question ne concerne pas que les retraité-es, actifs, actives, mobilisons- nous

Baisse du montant des pensions versées

Aujourd’hui : Impossibilité de baisser les retraites en cours de versement
Propositions du MEDEF : Diminution des retraites versées ; au moins 9 % de baisse dans les 15 ans à venir

La double peine pour les femmes et les jeunes diplômés

Aujourd’hui : Les cadres sous-rémunérés ont une garantie minimale de 120 points de retraite par an, soit 2089 euros de pension annuelle pour une carrière complète
Proposition du MEDEF : Disparition de la garantie minimale de points

Remise en cause du statut cadre

Aujourd’hui : Le statut cadre est défini par l’affiliation à l’AGIRC. En fonction du niveau de qualification, des responsabilités exercées et du montant de la rémunération, l’AGIRC définit qui doit être cadre
Proposition du MEDEF : Supprimer toute définition contraignante et collective du statut cadre et limiter le statut cadre aux cadres encadrants
Effondrement du niveau des pensions par rapport aux salaires de fin de carrière

Pour 100€ cotisés par an :
En 1990 : 11,94 € de pension
Aujourd’hui : 7,25 €
Proposition du MEDEF : 5,27 €

Pour la part du salaire au-dessus du plafond de la Sécurité sociale :
En 1990 : 72 € de pension pour 100 € de salaire
Aujourd’hui : 50 €
Proposition du MEDEF : 34,80 €

Pour la part du salaire en-dessous du plafond de la Sécurité sociale :
En 1990 : 25 € de pension pour 100 € de salaire
Proposition du MEDEF : 20 €
Après 2019 : 16,80 €

La CGT appelle à la mobilisation nationale le 15 mars pour défendre nos droits et notre retraite.