Les infos | Autres sociétés AXA

17 janvier 2014

DEBRAYAGE A DIRECT ASSURANCE A L’APPEL DE LA CGT

Les salariés de Direct Assurance ont manifesté le mardi 14 janvier devant le site rennais.

JPEG - 29.3 ko

Alors que le chômage est au plus haut, la Direction de Direct Assurance au lieu de créer des emplois pérennes sur RENNES et SURESNES veut augmenter le temps de travail de ses salariés au téléphone et leur imposer davantage de flexibilité pour faire face à l’activité sans cesse plus importante.

Et pourtant Direct Assurance (AVANSSUR) a engrangé rien que sur les années 2011, 2012 un bénéfice net de 47 millions d’euros et l’année 2013 s’annonce encore meilleure. Plutôt que de faire travailler plus ses salariés et de leur imposer davantage de flexibilité, la CGT réclame des embauches durables sur ses sites en France, la Direction en a les moyens.

LES SALARIES REFUSENT EN BLOC SON PROJET D’ACCORD TEMPS DE TRAVAIL :

  • 2 HEURES DE TRAVAIL EN PLUS PAR SEMAINE
  • DES PLANNINGS TRIMESTRIELS QUAND ILS SONT ANNUELS AUJOURD’HUI
  • MODIFIER LES PLANNINGS EN CAS DE SURCROIT D’ACTIVITES DANS UN DELAI LIMITE
  • IMPOSER DES PERMANENCES DU SOIR AUX SALARIES DU MATIN et IMPOSER DES HORAIRES DU MATIN AUX SALARIES DU SOIR QUI SOUHAITENT RESTER EN HORAIRES DU SOIR.

En outre, la Direction veut nous imposer une sorte d’Accord de Compétitivité Emploi alors qu’elle n’est pas en difficultés économiques. Le personnel étant à 70% féminin, c’est toute la vie personnelle et familiale des salariés qui serait impactée. Les salariés n’en peuvent déjà plus tant la productivité et la charge de travail ne cesse d’augmenter.

Et pourtant le Groupe AXA se félicite dans la presse d’avoir un accord sur la Diversité qui est censé faciliter la vie de famille de ses salariées. Apparemment, les salariées de Direct Assurance n’ont pas le droit au chapitre.

Ce projet d’Accord Temps de Travail est un recul social pour les salariés concernés et ceux-ci le refusent. En effet, à l’initiative de la CGT, les salariés ont été consultés Sur 190 salariés concernés, 107 retours dont 104 CONTRE. La Direction campe sur ses positions et compte sur le syndicat majoritaire pour que l’accord soit signé contre l’avis des salariés.

Lire le communiqué de presse

communiqué de presse cgt direct assurance (PDF - 280.3 ko)