Les infos | Autres sociétés AXA

29 avril 2014

Chez SATEC (groupe Axa)

BELLE LUTTE ET BELLE VICTOIRE POUR LES SALAIRES

JPEG - 20 ko

La Nao a débuté le mercredi 19 mars 2014 pour se terminer vendredi 11 avril sur une belle victoire des salariées et des salariés. Il faut dire qu’entre-temps la lutte courageuse de quelques-unes et quelques-uns a pris le pas sur l’attentisme, la frilosité et l’individualisme des autres. Et heureusement pour tous !

Au final, notre victoire n’est pas négligeable en cette période où le gouvernement, le patronat dont les choix sentent bon l’odeur de la frite bruxelloise, font tout pour tirer nos acquis vers le bas, reprendre ce qui a été conquis par nos prédécesseurs travailleuses et travailleurs.

La NAO 2014 applicable au 1er avril 2014 comprend les dispositions suivantes :

  • Augmentations générales : +1.0% sur la tranche de salaires de 21,5K€ à 45 K€
  • Augmentations individuelles : +1.25%
  • Octroi d’une prime exceptionnelle d’intéressement de 160 € à chaque collaborateur

Petite précision pour celles et ceux qui ne le savent pas, la lutte a aussi permis que la Direction ne retire pas les deux fois 55 minutes de grève sur le salaire. De quoi donner des regrets à quelques-unes et quelques-uns !

Dans cette belle histoire, une interrogation demeure :

Pourquoi, alors que la Nao se termine par un accord depuis des années, notamment pour les augmentations générales obtenues, pourquoi la Direction décide-t-elle de modifier son mode de négociation pour finalement arriver au bout d’un mois à la même chose que l’an dernier ?
En tout cas, si l’objet était de tester la réactivité des salariés, c’est réussi et, rien que pour ça, on peut dire un grand merci à nos dirigeants !

De toute façon, les revendications, y compris salariales, qui se sont faites jour dans ce mouvement restent plus que jamais d’actualité :

 Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes permettant un meilleur financement et de meilleures pensions de retraite
 Amélioration du système horaire de travail pour les salariés qui badgent en augmentant le temps de récupération mensuel à 1 journée au lieu d’une demi-journée.

Alors que la lutte continue !